Debian

Debian

3 minute(s) de lecture

Pour continuer cette série d’articles concernant les Distributions GNU/Linux, je me devais de vous présenter également l’autre système d’exploitation que j’utilise régulièrement depuis quelques années … pour être plus précis, depuis la version 6 (Squeeze) !

Debian (/de.bjan/) est une distribution GNU/Linux non commerciale, lancée en 1993 par Ian Murdock avec le soutien de la Free Software Foundation ; elle a pour principal but de fournir un système d’exploitation composé uniquement de logiciels libres. Debian se prononce « Débiane ». Ce nom trouve son origine dans la contraction de deux prénoms : Debra, la femme du créateur du projet, et Ian, le créateur lui-même.

Le projet Debian s’organise autour de trois piliers :

  1. un contrat social passé avec la communauté du logiciel libre définit de grands principes auxquels les développeurs adhèrent ;
  2. les principes du logiciel libre selon Debian (ou DFSG) définissent précisément le sens du mot « libre » pour les développeurs de Debian ;
  3. une constitution décrit le fonctionnement interne du projet, les méthodes de prise de décisions et les rôles des différents acteurs : le chef du projet, le secrétaire, les développeurs, etc. La démocratie Internet utilise une méthode de vote par pondération par classement : la méthode Schulze (une méthode Condorcet).

Juridiquement, Debian est le projet d’une association à but non lucratif nommée SPI (Software in the Public Interest).

Debian est en fait le nom de l’organisation, mais est souvent utilisé pour désigner la distribution, fruit de l’organisation.

Un peu de philosophie :

Debian se distingue de la plupart des distributions fondées sur elle par son caractère non commercial et par le mode de gouvernance coopératif de l’association qui gère la distribution.

En effet :

Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement de systèmes d’exploitation basés exclusivement sur des logiciels libres.

Chaque système, lui-même nommé Debian, réunit autour d’un noyau de système d’exploitation de nombreux éléments pouvant être développés indépendamment les uns des autres, pour plusieurs architectures matérielles. Ces éléments, programmes de base complétant le noyau et logiciels applicatifs, se présentent sous forme de « paquets » qui peuvent être installés en fonction des besoins (voir Distribution des logiciels). L’ensemble système d’exploitation plus logiciels s’appelle une distribution.

Précisions complémentaires :

On assimile généralement ces systèmes d’exploitation au système Debian GNU/Linux, la distribution GNU/Linux de Debian, car jusqu’en 2009 c’était la seule branche parfaitement fonctionnelle. Mais d’autres distributions Debian sont en cours de développement en 2013 : Debian GNU/Hurd et Debian GNU/kFreeBSD. La version Debian « Squeeze » est la première à être distribuée avec le noyau kFreeBSD en plus du noyau Linux.

Debian est utilisée comme base de nombreuses autres distributions telles que Knoppix et Ubuntu qui rencontrent un grand succès.

&

Debian est toujours disponible en trois versions (trois branches) qui sont :

  • stable : version figée où les seules mises à jour sont des correctifs de sécurité ;
  • testing : future version stable où seuls les paquets suffisamment murs peuvent rentrer ;
  • unstable : surnommée Sid, il s’agit d’une version en constante évolution, alimentée sans fin par de nouveaux paquets ou de mises à jour de paquets déjà existants (on parle de rolling release).

Outre le dépôt de paquets nommé backports, il existe un dépôt nommé experimental, qui contient des paquets expérimentaux de logiciels dont l’utilisation pourrait dégrader le système. Cependant, le dépôt experimental ne contient pas tous les paquets disponibles dans les branches stable, testing et unstable. Voilà pourquoi il n’est pas considéré comme une branche à part entière.

Je ne peux donc que vous encourager à utiliser également cette alternative à Microsoft Windows !


SOURCES & + D’INFOS @


more