Ubuntu

Ubuntu

4 minute(s) de lecture

Pour débuter cette série d’articles concernant les Distributions GNU/Linux, je me devais de commencer par celle que j’utilise le plus au quotidien depuis des années … pour être plus précis, depuis la version 6.06 LTS !

Ubuntu (prononciation : /u.bun.tu/) est un système d’exploitation GNU/Linux basé sur la distribution Linux Debian. Il est développé, commercialisé et maintenu pour les ordinateurs individuels par la société Canonical.

Ubuntu se définit comme « un système d’exploitation utilisé par des millions de PC à travers le monde » et avec une interface « simple, intuitive, et sécurisée ». Elle est la distribution la plus consultée sur Internet d’après le site Alexa, et le système d’exploitation le plus utilisé sur les systèmes Cloud ainsi que sur les serveurs informatiques.

Ubuntu se divise en deux branches :

  • la branche principale stable dit LTS. Avec mise à niveau tous les six mois et mise à jour majeure tous les 2 ans. La dernière version 18.04, nom de code « Bionic Beaver », est sortie le  ;

  • la branche secondaire instable avec mise à jour majeure tous les six mois. La dernière version en date est la 18.10, nom de code « Cosmic Cuttlefish » est sortie le .

Comme beaucoup d’autres distributions GNU/Linux, Ubuntu est un système d’exploitation intuitif et sécurisé, idéal pour les ordinateurs de bureau, les serveurs, les netbooks et les ordinateurs portables. Ubuntu est libre, gratuit, et est composé de logiciels qui le sont également.

Des milliers d’applications, des millions d’utilisateurs,
une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur !

Un peu d’histoire :

Devenu multimillionnaire après la vente de sa précédente entreprise (Thawte), le sud-africain Mark Shuttleworth (ancien développeur Debian) souhaite une version facile d’accès et grand public de la distribution Debian : le projet Ubuntu est lancé en 2004.

Le 5 mars 2004, il crée la société Canonical afin de concrétiser ce projet. Le 1er juillet 2005, il crée la Ubuntu Foundation (association à but non lucratif) comme filet de sécurité, en cas d’échec de Canonical. Cette dernière y injecte 10 millions de dollars de réserves.

Le nom de code du projet secret est : no-name-yet (pas encore de nom). Le nom de la distribution va s’organiser alors d’une manière précise : [adjectif] [animal]. Une nouvelle version tous les six mois et des cycles de développement de deux ans sont alors annoncés (détails dans Versions).

Sur le portail (Launchpad) chargé entre autres de lister les bugs d’Ubuntu, le premier bug constaté est resté célèbre : Mark Shuttleworth dénonce le fait que Microsoft ait une part de marché écrasante, et qu’il soit difficilement possible d’acquérir un ordinateur dans un magasin sans Windows préinstallé. Ce bug a été confirmé dans de nombreux pays, notamment en Belgique, au Canada, en France et en Suisse, et c’est un des buts d’Ubuntu de le réparer, selon les termes mêmes de Mark Shuttleworth.

Pour terminer , un peu de philosophie …

Ubuntu, notion humaniste originaire du Sud de l’Afrique qui pourrait être traduite par « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

En effet :

Le mot ubuntu provient d’un ancien mot bantou (famille de langues africaines) qui désigne une personne qui prend conscience que son « moi » est intimement lié à ce que sont les autres. C’est un concept fondamental de la « philosophie de la réconciliation » développée par Desmond Mpilo Tutu avec l’abolition de l’apartheid. Ubuntu signifie par ailleurs en kinyarwanda (langue rwandaise) et en kirundi (langue burundaise) « humanité », « générosité » ou « gratuité ». On dit d’une chose qu’elle est k’ubuntu si elle est obtenue gratuitement.

En informatique, on considère qu’une distribution existe aux travers des apports des différentes communautés Linux. Et tel qu’il se trouve expliqué dans le travail de la Commission de la vérité et de la réconciliation. Elles permettent de mieux saisir par exemple la mission de la Fondation Shuttleworth relayée en France par les travaux de philosophes comme Barbara Cassin et Philippe-Joseph Salazar.

Dans cet esprit, les groupes d’utilisateurs Linux informent, aident techniquement et bénévolement les utilisateurs de logiciels libres. Ubuntu organise des événements mondiaux appelés Ubuntu Party sous forme de conférences, démonstrations, ateliers et stands assurés par les GUL et tous les développeurs d’open source volontaires. L’Ubuntu Party de Paris a lieu semestriellement régulièrement depuis 2006.

Pour aller plus loin :

Il est conseillé de prendre connaissance du guide du débutant et de parcourir la documentation.

Je ne peux donc que vous encourager à utiliser également cette alternative à Microsoft Windows !

Obtenir Ubuntu


SOURCES & + D’INFOS @


more